vendredi 27 septembre 2019

Vivre ou survivre au flex-office avec le Feng Shui


L’organisation du flex-office passe par la réorganisation de l’espace.

Le flex-office s’inscrit dans des lieux repensés pour intégrer le nomadisme ainsi on peut travailler n’importe où dans n’importe quelle position (assis, debout, couché et chaises, fauteuils, méridiennes remplacent le traditionnel bureau et chaise. Alliant le mobilier hôtelier et domestique ces nouveaux bureaux offrent des environnements dédiés, qui tantôt favorisent la concentration, tantôt suscitent l’inspiration, la créativité.   Un flex-office doit donc proposer des ambiances adaptées, des coins calmes où s’isoler, des salles polyvalentes, des espaces de convivialité, (cafétéria, salons, espaces outdoor) box- bulle-s pour les communications, ... Sans oublier… la maison pour le télétravail.




Vers la fin du bureau Individuel ?

Il n‘ y a plus de place déterminée. Le bureau individuel laisse place au collectif et celui-ci qui était associé au niveau de réussite et de pouvoir n’est plus aussi légitime.
En effet, même dans des secteurs de la banque, plutôt moins innovateurs que ceux de la publicité, on observe une évolution ; la direction de BNP n’occupe plus des bureaux individuels au dernier étage de la tour, mais elle est au milieu des autres services.
Ainsi le bureau n’est plus alloué en fonction d’un organigramme hiérarchique mais en fonction des processus de travail.
Si l’aménagement n’est plus ressenti comme inégalitaire et qu’il offre (potentiellement) la possibilité de plus d’interactions avec les collègues, il donne aussi le sentiment d’être interchangeable, car l’appropriation de l’espace donne l’impression d’être parfaitement intégré.

Le risque est que le salarié n’ayant plus de place définie ne se sente plus à sa place dans l’entreprise ou ait un sentiment de précarité pour sa place générateur d’anxiété et de stress

Réussir sa transition vers le flex-office grâce au Feng Shui 

En aménageant ces espaces selon les préceptes du Feng Shui, et en adoptant quelques astuces on pourra en limiter les effets négatifs.

Il n’est plus question de proposer des solutions traditionnelles de Feng Shui, où l’on déterminait spécifiquement la place de chaque service - de l’accueil au manager en passant par les services R&D, commerciaux, comptabilité, ressources humaines, marketing...- composant l’entreprise selon la grille énergétique posée, mais bien de penser l’espace selon les dynamiques souhaitées en redécoupant des unités d’espaces dans l’espace en utilisant la circulation du Chi, les polarités Yin-Yang

Ainsi on peut retrouver sur un plateau :
- des espaces pour travailler – ouverts (salles de réunion, ou espaces collaboratifs) et fermés (bulles)-  - des espaces pour se réunir de manière informelle



En intégrant le Feng Shui dans l'agencement, le choix du mobilier (lignes droites, courbes), les couleurs ( toniques, pastels, tons chaud ou froid...), les matériaux ( béton, pierre, bois, métal, verre etc...) selon la grille énergétique posée sur les plans (orientations cardinales et semi-cardinales) cela permet d’aménager chaque espace selon les contraintes de dynamique et de fonctions sans nuire à l'harmonie. 

Une autre donnée est également à prendre en considération puisque le flex-office permet également de travailler chez soi, grâce aux technologies de digitalisations (banques de données, cloud).

Mes conseils 

Voici quelques conseils pour l’entreprise et pour aménager son bureau chez soi :



Pour l’entreprise il s’agit de :
1/ définir l’identité de l’entreprise, la carte ADN :
La décoration doit être pensée de façon à optimiser le lien et son identité.

2/ définir les couleurs, les matériaux les formes :
Les couleurs les formes et les matériaux sont déterminés par la pose d’une grille énergétique- le Pa-Kua. Schématiquement l’espace est divisé en 9 secteurs et chaque secteur est relié à une orientation cardinale elle-même définie par des éléments (Feu, Terre, Métal, Eau Bois) qui sont définis par des couleurs des formes et des matériaux.

3/ Alternance de bureaux et d’espaces fermés et ouverts :
Cette alternance d’espaces fermés-  ex : bulles de réflexion, espace de détente – et ouverts- ex : salle de réunion est en lien avec les polarités Yin- Yang.  Rien ne sera complètement Yin ou complétement Yang, il est impératif que le Yin (calme) associé à la réflexion soit équilibré par le Yang (activité) qui assure le dynamisme.


4/ encourager à la personnalisation d'un espace dédié pour le bien-être de ses salariés :
Booster leur motivation et leur efficacité passe par la prise en compte des besoins de l’individu.
Or l’individu a par essence le besoin d’appropriation et le flex- office associé à la culture du clean-desk exige de ne rien laisser derrière soi, puisqu’il n’a pas de bureau attitré et que des casiers sont mis à disposition.
Cependant dans le cadre d’une vision humaniste, la création d’un espace pourrait être une alternative afin que les salariés puissent y mette leurs photos personnelles ou objets qu’ils aiment bien et laisser un peu de leur « traces ».  


Pour votre bureau à la maison :
Dans le cadre du flex-office vous pouvez aussi travailler à la maison, alors pour que cela soit gage de productivité et de sérénité voici quelques conseils que vous pourrez appliquer selon votre cas en entreprise.

Pièce dédiée ou coin bureau :
Vous avez de la place alors vous dédiez une pièce à cet usage et dans le cas contraire vous faites un coin bureau.


Ne pas entraver la circulation :
Vous pouvez créer votre coin bureau, dans le salon, ou dans un couloir ou l’entrée.
Celui-ci ne doit pas entraver la circulation et vous ne devez pas vous trouver dans le passage : vous n’arriverez pas à vous concentrer et cela risque d’engendrer de l’énervement de part et d’autre.



Évitez la chambre :
la chambre n’est pas conseillée, car il y a des énergies opposées (celle du sommeil, du repos, du relationnel amoureux et du travail, de la réflexion. Si vraiment vous n’avez pas le choix, vous devrez limitez visuellement les espaces en utilisant selon votre gré tapis, petits meubles.



Un bureau bien orienté :
Selon votre date de naissance, calculez votre kua  (Cliquez sur le lien)  Et privilégiez votre orientation Pro ou Harmonie (SC, FW).

La couleur des murs :
La couleur des murs est déterminée par la zone du Pa-Kua. Dans chaque zone nous devons trouver 3 éléments qui vont se décliner en couleurs formes matériaux ( pour plus d'info)
La tonalité des couleurs sera déterminée par la nature de la fonction exercée et par le profil énergétique de la personne selon qu’elle soit introvertie ou extravertie. A-t-elle besoin d’ancrage, de confiance en elle etc...

Signification des couleurs : 




  • Jaune : encourage l’optimisme et l’espoir et aide à concentrer l’attention et stimule l’intellect.
  • Vert : représente la croissance, la vitalité, l’abondance.
  • Bleu : caractérise la fiabilité et la sécurité. Il augmente la créativité.
  • Rose : chasse les mauvaises pensées. C’est une couleur délicate et apaisante.
  • Violet : génère réflexion et spiritualité. C’est la couleur de l’intuition, de la méditation, et de la création.
  • Noir : encourage l’introspection et ouvre des possibilités.
  • Marron : soutient et renforce le corps mais ne stimule pas l’esprit.
  • Blanc : dynamise l’esprit et la concentration mentale mais épuise le corps.
  • Gris : aide à la concentration mais épuise le corps.
 on peut privilégier une couleur en particulier ou la tempérer ( selon cycle des éléments) 

Adaptez le bureau / fonction : 
- Créatifs : choisiront un bureau Yin avec des formes arrondies et  couleur Terre
- Comptables, ingénieurs : préféreront un bureau Yang aux lignes droites en métal, en verre ou avec un revêtement lisse et brillant, de forme carré.





Créez une « bulle » d’isolement  :
Dans l’idéal le bureau devra faire face à la pièce et non pas au mur
 Mais lorsque l’on n’a pas le choix :



- différenciez l’espace par un aplat de couleur un peu plus foncé qui crée de la profondeur.
- mettre un poster.
- mettre des objets de couleurs vives, pour garantir une bonne dynamique.
- choisissez des objets, photos...slogans inspirants ( que vous aimez, en rapport avec votre activité et ce que vous souhaitez accomplir).



Cela peut être aussi un  bureau box alcôve  


 Un bureau ordonné :
- Veillez régulièrement à ce que bureau reste en ordre : Conservez sur votre bureau ce qui vous est utile quotidiennement et classez vos dossiers importants dans des placards ou les tiroirs. Tout ce qui stagne est contre-productif et a une influence négative.
En effet le bazar vous impacte et cela vus empêche de vous concentrer et d’avoir les idées claires -  Ajoutez quelques notes bois (plantes detox aux feuilles rondes) pour équilibrer l’énergie métal de l’ordinateur


Pour plus de renseignements vous pouvez nous joindre au 06.60.66.49.33 ou via le formulaire de contact



mercredi 25 septembre 2019

Feng Shui et nouvelles formes d’organisation du travail


Feng Shui et nouvelles formes d’organisation du travail 


Après avoir assisté à une interview de Mercedes Erra (Présidente Fondatrice de BETC, Présidente Exécutive d’Havas Worldwide) et Flore Pradère (Directrice de Recherche et de Prospective Bureaux de demain chez JLL France) sur le thème « Espaces de travail, nouvelles tendances ou nouvelle culture ? » lors de ma visite au salon Maison Objet – Work, je me suis posée beaucoup de questions sur les avantages et inconvénients de ces nouveaux modes de travail dans des lieux repensés.

Cela venait à l’encontre de tout ce qui fait le fondement du Feng Shui, à savoir la notion de « place ». En effet, le Feng Shui propose, après étude de la topographie des lieux, des plans et, selon la fonction de l’entreprise, un placement optimal des différents services et des salariés.
Chaque pôle d’activité a une place et chaque salarié a une place au sein de son bureau.
Cette notion de « place » détermine à bien des degrés le niveau d’intégration... et cela se vérifie au niveau des expressions telles que « chacun sa place, avoir sa place, trouver sa place… ».
Mais dans le nouveau mode organisationnel de Flex-office (sans bureau fixe), il s’agirait plutôt de « prendre sa place, faire place nette, tenir sa place, se faire une place quelque part, voire de faire place à quelqu’un ou de prendre la place de quelqu’un... ».


Entre l’idéologie de trouver sa place d’être dans l’harmonie et celui de se sentir « sans place », je pense que les cerveaux limbique et reptilien sont sans cesse en alerte, et qu’il reste peu d’énergie au néocortex . Cette forme d’organisation, sous une liberté apparente, est somme toute peu sécurisante mais peut présenter un avantage pour les employeurs qui souhaitent des collaborateurs « compétitifs ».
Aujourd’hui beaucoup d’entreprises repensent l’organisation du travail avec Ia tendance du Flex-office et du temps de travail « choisi », maîtrisé (possibilité de disposer d’un temps libre et de moduler son emploi du temps...) par le salarié.



La réorganisation du travail passe par la réorganisation de l’espace

Cette réorganisation du travail passe par la réorganisation de l’espace, la notion des différents services est – parfois, totalement ou partiellement – effacée, puisque le principe est que l’on s’installe là où il y a de la place dans un bureau partagé, ou si besoin dans une bulle de travail ou une salle de réunion... que l’on aura réservée auparavant pour une durée déterminée.
Ainsi, il n’y a plus de place déterminée ni pour les services ni pour les salariés (peut-être excepté pour les services ressources humaines et comptabilité qui nécessitent un minimum de discrétion), ce qui va à l’encontre des principes Feng Shui.
Traditionnellement, lors d’une étude Feng Shui, on pose une « grille de lecture » qui utilise les relations spatiales, les orientations qui détermine le placement optimal des services, de l’agencement en terme de couleurs, formes, matériaux) de chaque zone, de la circulation d’énergie (en terme de fluidité et de polarité Yin/Yang).
Les bureaux de chacun des salariés est orienté selon son orientation optimale.



L’espace est transformant (interrelation de l’espace et de l’occupant)

Au sein de l’entreprise Flex-office, on réduit de plus en plus l’espace personnel et on le réalloue au collectif ; c’est la sacralisation d’ une culture du clean desk et du respect mutuel nécessaire au partage de bureaux.
Le salarié n’a donc pas de place définie, et cette absence de territorialité peut entraîner le sentiment d’être déraciné, d’être coupé de ses repères. 


                       Alors, comment trouver sa place lorsque l’on n’a pas
de place définie ?

En effet, nombreux sont les salariés à penser leur bureau comme la prolongation de la sphère privée et ici exit la photo du petit dernier ou de son-sa chéri-e, pas de carte postale, ou de dessin ou pâte à sel du petit dernier.
Il est impératif que le bureau puisse être partagé par une autre personne. Et généralement il y a des consignes comme celles d’emporter toutes ses affaires ou de les ranger dans un casier (sécurisé) si l’on doit partir pour une réunion, ou si l’on s’absente plus de 15 minutes...
Le fait de ne pas avoir de bureau fixe peut constituer un risque de déshumanisation ; l’être humain par essence ou instinct a besoin de s’approprier un lieu, et la disparition du bureau peut être assimilée à une menace pour « sa place », son emploi.
Alors oui, bien sûr, le discours positif est de dire qu’il n’y a plus de routine, que l’on peut rencontrer plus facilement des personnes des autres secteurs. Oui mais dans la réalité, hormis les jeunes qui semblent bien mieux s’adapter (pour le moment) à ce nomadisme au sein de l’entreprise, il s’avère que ce mode organisationnel est moins structurel et moins structurant, générant de la fatigue, de l’anxiété et finalement moins de communications. Est-ce qu’il est constructif qu’un commercial puisse échanger avec un développeur (hormis se faire de nouvelles relations sympas...) ?
Si cela peut avoir un avantage Feng Shui sur la circulation d’énergie grâce au désencombrement, par rapport à un environnement traditionnel où un minimum de désordre règne, il me semble que trouver des places de bureaux « vides » chaque matin, qui n’attendent que d’être « habitées » pour la journée, est anxiogène. C’est un peu comme si chaque matin la même journée se rejouait. Comme si chaque journée était une aire  d’expérimentation sans lien avec les événements de la veille. Et nous retrouvons aussi dans ce mode de fonctionnement cette perte de repères nécessaires à l’ancrage et à l’alignement de l’individu.
Comme explicité ci-dessus, il n’y a pas de placement optimal du salarié puisqu’il n’a pas de bureau fixe. Et selon le moment de son arrivée, il n’aura pas forcément le choix de prendre la place qu’il aimerait, ce qui n’est pas sans incidence sur son sentiment d’appartenance à l’entreprise ou à la Team...
...des 
solutions (cliquez sur le lien)  Feng Shui pourraient être envisagées lors de la réorganisation de l’espace pour que le passage au flex-office ne vire pas au cauchemar.





Les entreprises qui ont fait appel à des architectes reconnus ont-elles fait également appel à un Consultant Feng Shui ?


J’ai posé cette question à des exposants présents sur le salon, qui m’ont affirmé que bien sûr leurs lieux étaient Feng Shui, et zen... (Hum !) Ainsi ils m’ont montré des plaquettes certes alléchantes, mais qui sont pour moi comme des cités ouvrières sans le logement. Je suis peut-être un peu sévère mais je suis sûrement sceptique.
Ainsi, ces nouveaux lieux alliant ( + ou - ) le wellness (pressing, conciergerie, sieste, nutrition, etc.) à une logique de wellbeing (connexions positives, échanges authentiques, autonomie, reconnaissance...) sont présentés comme des Eldorados.  En fournissant à l'employé un large éventail de services pour son bien-être au travail, l’entreprise lui donne plus de flexibilité et lui permet donc de mieux collaborer avec son équipe... forcement il a le temps !
Dans des locaux où une ambiance plus humaine et chaleureuse est recréée, les végétaux, voire les animaux, envahissent les bureaux d’entreprise dans lesquels des espaces « lounge » ont été créés ainsi que des espaces « bulles de concentration » ou « bulles de sieste » (comme chez Google). Des grands groupes comme Blablacar, Google, Leboncoin... et même des agences gérant des locaux de coworking proposent, avec la collaboration de grands architectes, de transformer l’espace de travail en espace créatif afin qu’il devienne lieu de plaisir.
Ici tout est très esthétique, et on peut y trouver un tas de services... Mais là encore cela me gêne, car il y a une espèce d’uniformité dans tous ces lieux qui pourtant se veulent tous différents. Après il peut y avoir le petit détail amusant : un lego dans un aquarium, un canapé accroché au mur..., des rooftops (ça j’aime bien).


Bienvenue dans l’un des plus grands incubateurs high-tech d’Europe: le Cargo (Paris 19e) 



À vrai dire, en les écoutant, j’ai été très tentée de croire à cet Eldorado, à ce prolongement de la sphère privée dans ce collectif repensé en quête d’équilibre entre le bien-être absolu de son salarié/collaborateur et la productivité dans ce milieu exigeant de l’entreprise face à la concurrence...
Le fait que le salarié soit en Flex-office sous-entend qu’il peut choisir un poste de travail fixe en arrivant (tout cela restant relatif à la taille de l’entreprise et des locaux bien sûr), et s’il n’a pas de place il peut s’orienter vers des tables de travail collectives ou des zones multi-usages comme les zones de « sitting » avec canapés, espaces lounges, hot desks et bulles de concentration par exemple. Il peut aussi choisir le télétravail ou un espace de coworking.
Pourtant j’ai l’impression que si l’on peut travailler où l’on veut, dans la position que l’on veut, on doit penser comme ses dirigeants. Y-a-t-il vraiment une place pour l’individualité ? 
En tant que Consultante Feng Shui, cette notion de place au sein d’une entreprise, au sein de son bureau, au sein de son équipe m’interpelle et me met mal à l’aise. Selon le Feng Shui, chacun a une place, que cela soit dans son lieu de vie ou sur son lieu de travail, or ici ,dans le cadre du Flex-office, cette notion primordiale est rayée.
Au sein de l’entreprise, on réduit de plus en plus l’espace personnel et on le réalloue au collectif, tout en permettant aux personnes d’interagir et de pouvoir s’isoler si besoin est.
Les espaces ne sont plus attribués selon le statut du salarié, mais en fonction du type d’activités qu’il pratique. S’il doit remettre un rapport dans un laps de temps très court, il pourra « s’isoler » dans une pièce ou une bulle insonorisée. Si au contraire il doit regarder quelques points, il peut se mettre dans une « zone » partagée. Ainsi a-t-on des espaces avec des énergies très différentes ; il n’y a plus de bureaux identiques mais du mobilier avec différentes typologies qui assurent une dynamique. Avant on avait des bureaux conventionnels et des salles de réunion, aujourd’hui il y a des bureaux, des salles de brainstorming, de concentration, des fauteuils, qui remplissent tous les usages d’une journée de travail.






Monde idéal ou monde hypra connecté et régulé ?

Certaines sociétés équipent leurs collaborateurs de smartphones qui servent de badge de pointage, de carte de cantine, qui possèdent des applications de réservation de bureau ou d’espaces, ou encore permettent de réserver des créneaux horaires pour des séances de fitness ou de méditation, et vous préviennent avant leur commencement. Ce champ de liberté n’est qu’apparent puisque votre supérieur doit tout de même savoir où vous êtes... Outre cet aspect fonctionnel, vous pouvez être localisé grâce à une application mobile, que vous pouvez (pourriez) choisir de désactiver...
Car on le sait, un salarié heureux est avant tout un salarié qui produit et qui ne s’absente pas !
Les bureaux sont agencés dans un style « comme à la maison », exit le matériel de bureau, on emprunte le mobilier d’hôtellerie et domestique, pour une ambiance plus « cosy », plus « humaine ». Dans certaines entreprises, on trouve même des baby foots, un salon bibliothèque, une véritable cuisine... 
Pour les startupers qui viennent pour une durée assez courte, un problème d’hébergement dans des espaces plus petits ou spécifiques - comme des appartements - sont utilisés où ils peuvent travailler ensemble. Ce sont des espaces de co-working  ou co-living. 

Evolution sociétale ?

Tout cela nous est présenté comme une avancée dans la prise en considération du salarié. Or aujourd’hui, comme tous les univers se fondent, n’y a-t-il pas un risque de confondre les espaces, de ne plus délimiter son temps de travail et son temps à soi ?
Si la notion de place est fondamentale, il n’en est pas moins de l’espace/fonction. Il y a son lieu de vie et son lieu de travail. Qu’en est-il lorsque l’appartement qui est son lieu d’habitation pour quelques mois – et qui fait partie du contrat de travail (il n’y a pas de bail de location) - est aussi son « bureau » ?

Ce nouveau lieu de travail avec l’esprit « comme à la maison » présente à mon avis une dérive. Celle de travailler au bureau comme à la maison, le risque étant que le salarié y reste plus longtemps du fait de la porosité entre le monde du travail et la maison. Or le bureau n’est pas la maison, et il y a une vie en dehors du bureau. 
En fait ce que je constate c’est que les frontières entre l’interne et l’externe s’estompent : les espaces d’accueil invitent au confort et à la convivialité, pour que les clients aient envie de rester ou pour qu’ils puissent travailler en attente de leur rdv, les bureaux allient le confort et les commodités (pourquoi rentrer si personne ne nous attend ...). 

Cette nouvelle forme d’organisation est une tendance. Économiquement cela est plus rentable car il y a environ 40 % de places inoccupées dans les bureaux traditionnels, mais il reste important que le salarié qui y travaille et qui a sa part sur la performance soit réellement pris en compte et reconnu. 
Il est évident, en prenant conscience que nous sommes tous impactés par les lieux, par leur énergie, qu’il n’y a pas que la notion esthétique et fonctionnelle qui joue. Il y a cette part d’insondable et d’invisible à l’œil qui est la gestion de l’espace via les énergies, via le Feng Shui.
Une gestion performante des espaces de travail est une gestion de l’harmonie de l’espace par le respect du placement, de la bonne décoration qui prend en considération l’orientation afin de déterminer les matériaux, les couleurs et les formes, dans un souci d’esthétisme. Le tout étant également un gage de productivité.
Faire du Feng Shui ne se voit pas, c’est en fait comme un maquillage réussi, l’art de vous sublimer tout en étant naturel.


samedi 7 septembre 2019

Bilan ! une semaine après la rentrée scolaire :


Pour une retour de vacances une reprise du travail et la rentrée scolaire sans pétage de plombs 


Une semaine de passée après la rentrée scolaire le reprise du travail pour certain-es

Bilan

Vous n’avez envie que d’une chose, repartir ?

Pas facile de passer des vacances, au farniente aux contraintes et devoirs des enfants (primaire Lycée) quotidiens.

La règle d’or était l’anticipation, faire en amont tout ce qui était possible de faire (dossiers, courriers, achats des nouvelles tenues pour les enfants, des fournitures quand la liste est donnée, les prises de rdv pour les certificats d’aptitude à pratiquer une activité...) ...d’avoir rangée sa maison « maison encombrée, esprit encombré ».
Inutile de le dire qu’à la rentrée ou de la reprise de son activité ce n’est pas le moment propice.

Faire le vide dans sa maison permet de faire le vide dans sa tête et d’accueillir le renouveau 

Chaque chose en son temps. 

Vous l’avez fait c’est parfait, si non armez-vous de zen attitude !
chaque chose en son temps. N’essayez pas de tout faire en même temps, cela sera plus stressant et pas forcément productif.
Dans cette période, ne vous oubliez pas, octroyez-vous du bon temps, un déjeuner une soirée entre copines, re-visionnez vos photos de vacances. Faites-vous une parenthèse où vous pourrez vous « oxygéner ».

Scolarité des enfants rime avec devoirs à la maison, alors mon premier conseil (lire cet article ! https://viefengshui.blogspot.com/2015/08/la-rentree-scolaire-et-nos-enfants-ou.html ).

Mon second faites-vous aider si votre- vos enfant –s a besoin de soutien scolaire, vous ne pourrez assumer toutes les casquettes et serez épuisé-e avant lui (ils ont une sacrée aisance à l’inertie surtout à l’adolescence). Il existe des sites d’assistance scolaire sur internet et des lieux dédiés (accompagnement aux devoirs etc.…).

Vos enfants ont bien souvent un potentiel qui ne demande qu’à se réveiller ou à être réveillé.



Soyez bienveillants et impliqués dans le suivi scolaire de vos enfants, tout accompagnement scolaire ne peut pas se substituer aux parents et aucun parent ne doit se substituer à l’enseignant.

Il faut apprendre à apprendre à l’enfant, lui donner une méthodologie serait le rôle de l’école, l’aider à avoir confiance en lui, celui des parents.
Un enfant autonome apprend plus vite et mieux, il se construit sa propre manière de travailler, avec sa propre logique. Si vous l’assistez en permanence, il n’est pas autonome et l’implication risque de tourner à l’affrontement, créant stress, frustrations et anxiété.

Les parents qui aident en permanence leurs enfants ont souvent une propre projection de ce qu’ils ont été et ont l’impression que s’ils ne s’impliquent pas que ça va être la cata. Mais c’est aussi la cata quand après implication leur-s enfant-s ramène une mauvaise note. Le parent pense perdre son temps et est en colère, et l’enfant perd en confiance car il ne peut « remercier » le-s parent-s.
Il n’est par contre pas préjudiciable de demander de temps en temps si tout va bien et si l’enfant a besoin d’aide. En un mot soyez à l’écoute.



Votre habitat est Feng Shui ?


Bien sûr tous ces conseils de base seront plus efficaces si votre habitat est Feng Shui !

Outre les conseils que j’ai pu donner sur l’aménagement de la chambre de l’enfant dans ce blog, il faut que différents secteurs existent de manière équilibrée.
Le secteur le plus important est celui qui va se « rapporter » directement à chaque enfant. 
Nous avons tous une place dans la vie qui est représentée par la place que nous occupons dans la maison (née). Il est primordial que ce secteur existe positivement (sa place est au garage, dans le débarras, dans un dressing, dans le salon etc... )
Sa place son agencement etc.…n’aura évidemment pas le même impact sur votre enfant.
Pas d’inquiétudes il est possible d’y remédier (le plus souvent) grâce à une étude Feng Shui 

Les autres secteurs à examiner sont ceux de la confiance en soi, du développement personnel, des projets.


Vous souhaitez mettre à votre profit tout le potentiel du Feng Shui ? N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ou au 06 60 66 49 33.


dimanche 1 septembre 2019

La rentrée scolaire et nos enfants ou les petits changements qui feront toute la différence ?


Les vacances sont finies, la rentrée scolaire a eu lieu et l’organisation  de la maisonnée prend un autre rythme…
Le Feng Shui ne s’adresse pas qu’aux adultes mais permet aussi aux enfants une bonne insertion dans la vie scolaire, familiale et affective.
Parfois, on peut voir le comportement de nos chérubins se modifier, sans qu’on se l’explique et sans raison particulière.
L’analyse Feng Shui permet de mettre en exergue les causes.

Orientation et situation de la chambre de l'enfant par rapport à l'ensemble de la maison

Selon l'orientation de la chambre, celle-ci sera plus ou moins lumineuse, chaleureuse et apportera une énergie différente.
A titre d'exemple :
- une chambre au Nord sera plus froide mais favorisera la stabilité et la concentration.
- une chambre à l'Est incite à l’éveil des sens et est plus dynamisante (lever du soleil)
- une chambre au Sud incite à l'extraversion , à l'excitation mais à une grande confiance en soi....

Quelle chambre occupe l’enfant ? Quel secteur de la maison est-ce ?

 L’enfant trouve t il sa place dans cette chambre ? Nous avons tous une place dans la vie qui est représentée par notre place au sein de la maisonnée.

En fonction du sexe et du rang de l'enfant, une place lui fait référence dans la maison, mais en fonction de la chambre et de son placement dans l'appartement qu'il occupe cela révèle comment l'enfant se positionne au sein de la famille et quelle est la place qui lui est attribuée (bien sur cela est inconscient) .
Ainsi une chambre se retrouvant dans le secteur Amour ou prospérité n'aura pas le même impact dans l’évolution de la personnalité de l'enfant d'autant plus qu'il faut aussi prendre en compte son profil énergétique.

Agencement de la chambre.  

Son lit est il bien orienté ? Comment est la décoration de sa chambre ? Quel est l’environnement extérieur ? Que voit-il par la fenêtre ?
Les conseils donnés lors de mon précédent article sur l’aménagement de la chambre sont de mises pour la chambre de notre (nos) enfant(s). J’y ajouterai une mention spéciale concernant son bureau :
- Placez le bureau et la chaise de telle sorte que la porte de la chambre soit visible.
- Placez la chaise contre un mur.
Un nouvel agencement du mobilier avec des espaces distincts de jeux, d’étude et de sommeil sont indispensables (si ! cela est possible même dans une chambre minuscule ).


Votre enfant est-il introverti ou  ne tient pas en place ? 

Le choix des couleurs et matériaux permettront de créer un équilibre énergétique en fonction du placement,t de la chambre mais aussi du caractère de votre enfant. 
Et là encore, il est inutile de dépenser de l’argent et de l’énergie à faire des travaux de peinture, s vous ne le souhaitez pas, pensez à accessoiriser en plaçant des oreillers, des objets aux bonnes couleurs, des cadres…
Évitez les représentations d'animaux sauvages, les plantes aux feuilles acérées.
Favorisez un équilibre entre le Yin et le yang (cliquer sur le lien)

Si votre enfant est trop dynamique il se sentira naturellement bien dans une chambre très lumineuse comportant des couleurs vives et chaudes (orange, rouge, jaune...), il choisira des posters faisant référence aux jeux , sports... il est donc judicieux d'y apporter une note reposante (pour lui et pour vous !) avec des tons plus clairs et pastels, des tapis moelleux des formes souples des voilages plutôt que des stores. A l'inverse un enfant trop introverti devra être stimulé.

Favoriser les énergies et (r)établir l’énergie de la chambre de l’enfant, c’est mettre toutes les chances de son côté et lui permettre d’être bien dans sa peau, en phase à la maison comme à l’école.

Bonne rentrée !


Votre bien-être et celui de vos enfants est ma priorité .
Je suis à votre écoute via ce blog ou au 06 60 66 49 33;

Liste des  prestations (cliquer sur le lien) que je peux mettre à votre disposition.



mercredi 28 août 2019

Rentrée scolaire : Comment bien motiver ses enfants grâce au Feng Shui ?



Résultat de recherche d'images pour "motivation"

Parents préparez la rentrée et agencer sa chambre (son espace).

Les vacances se terminent dans quelques jours et les enfants vont reprendre place sur les bancs de l'école. 

Certains attendent le retour en classe tandis que d''autres l'appréhendent. Pour maximiser les chances que tout se passe au mieux il est important d'avoir ranger et réagencer l'espace de l'enfant. Si vous avez lu mes différents articles à ce sujet (-->conseils) , vous avez pris le temps de retirer les cahiers, livres... ,dont il n'aura plus besoin, de l'année dernière afin de créer place nette pour ceux de cette nouvelle année scolaire.

Créez un environnement bénéfique grâce au Feng Shui  

Le bureau doit être placé dans sa bonne orientation celle de la concentrationcalcul kua) , et vous avez bien crée les 3 espaces distincts ( travail, jeu, sommeil). Selon le Feng Shui il est très important que ces 3 espaces soient clairement identifiés car cela permet à l'enfant ( comme à l'adulte d’ailleurs) d'être structuré et ancré. 
Résultat de recherche d'images pour "orientation feng shui vie feng shui"La façon dont vous aurez disposé le mobilier, grâce aux orientations, le choix des couleurs influent directement sur l'état émotionnel .  

Je vous accompagne de façon personnalisée, dans l'aménagement de sa chambre. (accompagnement) .






L’intérêt d'une chambre bien rangée 


Résultat de recherche d'images pour "chambre adolescent rangée"

Sa chambre est SON univers, SON territoire et dans sa chambre il se ressource, il recharge ses batteries (même si vous avez la nette impression qu'il "glande"! ),  il travaille ( selon l'âge de l'enfant), il joue, il se projette.... 
Si votre enfant est un ado et que vous rentrez dans sa tanière pendant son absence et que vous décidez de la ranger vous vous exposez à de lourds reproches, comme celui d'avoir fouillé ses affaires !

Mieux vaut  lui demander de le faire ou lui proposer votre aide au moins pour le tri ...

L'enfant est influencé par son environnement et l''accumulation et le désordre engendre du stress et une difficulté de concentration :
chercher son cours ou son polycopié de cours est source de perte d’énergie et de temps. peut être aussi que l’enfant fait tout pour retarder sa mise au travail. (Plus loin nous verrons les clés de la motivation) 
Mais il ne faut pas perdre de vue qu'un enfant se construit soit par imitation soit par opposition.

Être parents, c'est ne pas oublier que nous avons été des enfants.


En tant que parents, on a le sentiment que le désordre extérieur correspond à un désordre intérieur et cela est inquiétant.
Quoi qu'il en soit le bénéfice d'une chambre ordonnée est indéniable. mais faut-il que l'adolescent prenne conscience lui-même que le désordre de sa chambre reflète son malaise intérieur pour avoir envie d'y remédier.

Créez le dialogue  ( zone relations, famille)


Résultat de recherche d'images pour "creez le dialogue entre enfant et parent"

Selon le Feng Shui, il  y a plusieurs secteurs qui correspondent à la réussite scolaire de nos enfants. Après avoir agencer correctement leur chambre ( Directions, kua, couleurs, matériaux, symbolique) il faut s'assurer que leur trigramme soit bien "habité" (trigramme). Le trigramme représente leur "place", si elle n'existe pas "structurellement" , il est bien souvent possible d'y remédier grâce à une étude Feng Shui (accompagnement).

Résultat de recherche d'images pour "ado anxieux"Notre habitat est "découpé" en zones qui vont correspondre à différents aspects émotionnels, relationnels, comme la confiance en soi, et L estime de soi (NE et S) l'amour de soi et de l'autre, la bonne santé des relations familiales..(E). il devient alors évident qu'il faut non seulement travailler sur la chambre de l'enfant mais aussi sur le reste de la maison car elle en fait partie intégrante.



Vous pourrez trouver ce livre
 http://www.librairielelotus.com/livres/parents--education/education--divers/couturierbenoit-le-cabinet-des-emotions-aidez-votre-ado-a-communiquer-en-famille-9782501140713-v.html


Le mot clé : MOTIVATION et Feng Shui


Lui rabâcher "Travailles c'est pour ton avenir" ne sert à rien.

Cela est trop "loin" et l'avenir ne semble pas rose vu le contexte économique et social.
Il n'est pas rare que les enfants (ado)  ne sachent ce qu'ils veulent faire plus tard, même si dès l'entrée  au collège on leur demande en français et en langue étrangère de se projeter 10 ans plus tard et d'imaginer quelle vie ils auront, quel poste ils occuperont. Si l’exercice semble intéressant, il n'en est pas moins une façon de se faire une idée sur l'enfant... ce qui personnellement me choque. 
L'important est de SÉCURISER et VALORISER l'enfant sans le classifier, pour qu'il puisse avoir confiance en lui et avoir l'estime de soi ( zone Feng Shui à équilibrer).

- Savoir ce que l'on veut grâce au Feng Shui  

Il est vrai qu'un enfant qui sait ce qu'il veut faire fera tout pour être à la hauteur de ses envies. Cependant être conscient de ses désirs ne veut pas dire connaitre les causes qui les déterminent. 

Savoir ce que l'on fait et pourquoi

Prendre le temps de la connaissance de soi est une étape primordiale du développement de l'enfant et sa MOTIVATION ( Mobile et Muovere = bouger), agencer cette zone et placer le bureau ou s'asseoir dans cette direction (Directions personnelles /énergies de naissance) permet non seulement à l'enfant de "bouger" dans sa bonne direction , d'être en harmonie avec'sa nature profonde mais aussi d'être conscient de ses choix et des raisons de ses choix. 

La motivation est ni inné ni constante, elle dépend de son ressenti et du contexte dans lequel il évolue. 
Mettre la pression sur l'enfant est contre-productif. Il va se braquer et va se sentir en permanence épié et aura peur de mal faire et finira par ne plus faire. 

- La motivation dépend de la confiance en soi.
Résultat de recherche d'images pour "ado sans envie"

Enfant anxieux, enfant sans envie ?

Un enfant anxieux devra avoir une chambre apaisante, choisir une chambre dont l'orientation n'est pas Yang et faire attention au choix des couleurs et matériaux (équilibre orientation/ kua...), il devra être SÉCURISÉ,  accompagné et entouré de Bienveillance.

Un enfant qui n'a pas envie, est un enfant qui est (devenu) intolérant à la frustration, il a de la difficulté à se "mesurer aux autres", à se plier un rythme, mais cela ne veut pas forcement qu'il est paresseux, mais qu'il a décroché pour une raison ou une autre...

Limiter les parasites à la concentration
Donner des habitudes de travail
Maîtriser une méthode de travail
Ces enfants ont besoin d'une présence parentale - contrairement aux apparences- , qui sans être trop invasive ne soit pas trop rare, la mise en place d'un cadre va les aider à remettre le pied à l'étrier.
La bienveillance passe ici par un aspect contraignant,  puisque l'enfant qui n'a pas d'envie s'enferme (dans son monde sans contraintes) dans sa chambre avec ses jeux et réseaux sociaux, soit est un véritable cours en d'air...( construction par opposition). 

Dans ce cas la zone à travailler sera celle de la cohésion familiale et il faut observer comment on circule dans l'habitat ( communication entre les différentes pièces, murs, cloisons, portes, couloirs... ) 
La zone confiance en soi, et apprentissage seront également à renforcer au niveau du microcosme et macrocosme. 

Je peux  vous accompagner car un enfant qui n'est pas motivé devient le sujet de discorde . Les tensions sont fréquentes entre l'enfant eT ses parents et entre les deux parents ( combien de couples se disputent au sujet de leur(s) enfant(s) ?).


La cohérence


Si la la cohérence de communication entre les deux parents est primordiale la communication avec le corps enseignant est essentiel. 

Prévoyez dans votre emploi du temps de rencontrer les professeurs dès la première semaine, ils sauront que vous êtes présents et que l'enfant n'est pas un electron libre et seront plus enclins à lui prêter une plus grande attention. En même temps il ne fait pas perdre de vue que les classes sont saturées avec des niveaux disparates ... 

La motivation dépend de plusieurs facteurs , nous avons vu le lien avec les objectifs conscients
--> Je sais ce que je veux faire
--> j'ai confiance en moi, je peux y arriver

Les autres facteurs entrant dans la motivation 

Un enfant à qui on explique un 

--> comprendre un échec, un échec qui est expliqué permet de dépasser la frustration et d'éviter la démotivation
--> le fait d'avoir une méthode ( en grec le chemin) , permet de maîtriser son apprentissage (une méthode de travail une habitude travail)
L'accompagnement :  
--> surveiller mais responsabiliser : Vérifier comment les enfants préparent leurs cours et pas combien ils ont eu, s'ils préparent correctement leurs "devoirs" la bonne note viendra après.
--> les aider sans se substituer à eux mais au contraire leur apprendre à devenir autonome
--> les accompagner, les encadrer en leur proposant un rituel ( mise en place d’entraînements) sans tomber dans un délire éducatif 
--> faire le lien entre ce que l'on apprend çà l'école et ce que l'on veut faire pus tard (objectifs)    

Bilan


Agir dans un environnement équilibré grâce au Feng Shui permet de maximiser les effets de vos attitude et actions
N'hésitez pas à laisser un commentaire sur l'article et à partager vos expériences sur le blog !

En avant plus que quelques jours pour mettre en application les différents conseils Feng Shui pour bien préparer la rentrée scolaire 




#bienêtre, #fengshui, #rentrée scolaire, #rentrée scolaire feng shui, # étude feng shui, # aménagement chambre ado, # chambre ,# adolescent, # bienveillance 


  






mardi 6 août 2019

Effet Feng Shui Effet inte rieur

Le Feng Shui le déclic qui a fait basculer
 ma vie 

Parfois on apprend un tas de nouvelles surprenantes , dans son entourage ou voisinage ... et on se demande  "quel est donc ce vent de folie qui souffle..." !
Un ami quitte sa femme du jour au lendemain, une voisine démissionne , une autre part s'installer avec un homme tout juste rencontré il y a deux semaines, dans une autre ville ...

L’entourage dénonce une crise de folie subite, une manipulation... .  Néanmoins, qui n’a jamais eu envie de tout envoyer balader, de changer de vie, de job, de mec, de pays ...?
Oui, le désir de tout changer nous traverse parfois.

Ne dit-on pas : « On sait ce qu’on perd, mais on ne sait pas ce qu’on gagne. » Partagés entre raison, peur, intuition, doute, vous ne savez plus quoi  faire, Dilemme...

Descartes disait "le doute amène à la clarté de l'esprit..." Oui, mais pas toujours.. encore faut-il se poser les bonnes questions.. et en même temps lorsque l’on ne se pose pas de questions, c’est la vie qui vous les pose..
Alors avant d'être dans des situations rocambolesques avec des choix draconiens, prenez votre vie en main et Fengshuisez votre maison !
Identifier ce qui bloque, ce qui dérange en analysant votre lieu de vie ou de travail, réagencez et harmonisez votre intérieur ... et votre vie,  c'est mon travail de consultante et de coach Feng Shui ! Vous verrez, c'est bluffant de voir, à quel point, votre intérieur vous raconte.






Le Feng Shui est un outil de développement personnel un outil de bien-être à travers votre lieu de vie 
dont vous avez la clé !


Ne subissez plus, prenez votre vie en main grâce à une consultation Feng Shui...